L’Hypnose Ericksonienne et l’Hypnose Humaniste

Présentation générale

 

L’Hypnose, c’est quoi au juste?

 

L’Hypnose Ericksonienne ou Humaniste, c’est évidemment le courant de thérapie qui a recours à l’état d’hypnose, ou transe, pour soigner par les mots. L’histoire confère au chirurgien James Braid la popularisation du mot Hypnose en 1843, avec une définition proche de celle qu’on connaît aujourd’hui.

 

Ok, mais alors qu’est-ce que c’est que cet état d’hypnose ?

 

Le mot « transe » veut littéralement dire « d’ici à là ». C’est un état de trans-ition tout à fait naturel que nous expérimentons tous plusieurs fois par jour. Vous vous êtes déjà senti dans la lune, comme dans une rêverie, absorbés par vos pensées ? Hé bien c’est cet état léger que l’Hypnose Ericksonienne provoque et amplifie. Mais il n’a rien à voir avec le sommeil… Au cours de la journée, l’activité de notre cerveau fluctue selon plusieurs cycles de veille/sommeil et d’attention plus ou moins soutenue. Voici ci-dessous une représentation imagée (4) de comment pourrait évoluer l’attention consciente au cours de la journée.

activité cerveau hypnothérapeute séance hypnose ericksonienne montpellier paris 15

Et bien entendu, chaque personne ayant sa propre manière d’être et de percevoir, elle vivra l’expérience à sa façon. Généralement l’état d’hypnose et l’état de veille ordinaire se différencient sur trois principaux plans : les réactions chimiques internes (biologie), les sensations physiques et les perceptions plus subjectives.

 

1 – Au niveau biologique : en transe, les sécrétions hormonales varient, le système nerveux ralentit, les ondes produites par le cerveau ralentissent leur fréquence…

2 – Au niveau des sensations : l’altération des perceptions de nos sens (perception du corps, audition, vue etc.) permet de transformer une expérience de l’esprit en réalité ressentie.

3 – Au niveau des perceptions : la perception du temps et des repères spatiaux peut changer, la perception de la douleur peut être réduite, la transmission d’informations (souvenirs, prises de conscience, émotions, imagination, intuition…) entre le conscient et l’inconscient devient plus facile… De manière générale, on éprouve un certain lâcher prise.

Sensations hypnothérapeute séance hypnose ericksonienne montpellier paris 15

Mais comme vous le savez, les apparences sont parfois trompeuses… Quelqu’un en état d’hypnose peut donner l’impression d’être inconscient alors qu’il fourmille intérieurement d’activité !

 

Très bien, mais pourquoi ça marche ?

 

L’Hypnose est un moyen d’accéder à toutes vos ressources, mémoires et processus inconscients. Quand on sait que 90% de notre activité est inconsciente (1), on comprend mieux la valeur de cette approche ! Encore faut-il savoir quoi dire à l’inconscient… Tout l’art de cette thérapie repose donc sur la compréhension et l’utilisation de ces mécanismes, autorisant les apprentissages nécessaires à se faire, pour que les nouveaux comportements puissent émerger. Comme au final, c’est vous qui opérez ces changements, les solutions trouvées seront durables car toujours en accord avec vos valeurs ! L’hypnose c’est un espace de liberté laissé à l’inconscient pour se restructurer !

De plus, le fait d’imaginer une action sous hypnose fait appel aux mêmes zones du cerveau que quand l’action est exécutée dans la réalité. Le fait que le virtuel et le réel puissent se mélanger en hypnose est particulièrement intéressant d’un point de vue thérapeutique. Par exemple, on pourra modifier des émotions douloureuses en représentations plus faciles à vivre, achever des étapes de vie restées « coincées » dans le passé, ou encore effectuer l’apprentissage d’un nouveau comportement physique ou émotionnel.

Enfin, voici à titre indicatif une des conclusions mises en chiffres d’un article scientifique (2) sur les efficacités respectives de la thérapie comportementale, la psychanalyse et de l’hypnothérapie :

 

statistiques taux réussite hypnothérapeute séance hypnose ericksonienne montpellier hypnose paris 15

 

Mais alors c’est quoi l’inconscient ?

 

Si je vous dis que l’inconscient c’est ce qui n’est pas encore conscient, vous risquez de ne pas être satisfaits… Bon… en lisant ces lignes, vous respirez, et pourtant, vous n’y prêtiez pas attention avant que je ne vous le fasse remarquer, n’est-ce pas ? Et si je vous demandais de consciemment ralentir les battements de votre cœur, pensez-vous y arriver ? C’est bien votre inconscient qui gère tous ces automatismes sans que vous ayez même besoin de savoir comment ils fonctionnent. Heureusement que c’est le cas, car la plupart du temps ça se passe bien !

Ce serait comme un super ordinateur qui aurait pour tâche de vous protéger et de vous faire vivre au mieux. C’est bien ce qu’il faut retenir : il fait au mieux, en fonction de ce que nous avons appris à travers nos expériences de vie. On peut apparenter l’hypnose à un masque de plongée que l’on met pour aller regarder sous l’eau ce qui s’y cache !

Je signale que l’image ci-dessous n’est qu’une représentation graphique et non une cartographie des zones du cerveau.

 

illustration cerveau iceberg hypnothérapeute séance hypnose ericksonienne montpellier paris 15

 

Une des grandes forces de l’inconscient : généraliser nos réactions pour gagner en efficacité. Pourquoi ? Notamment parce que penser, ça fatigue ! Réfléchir consciemment requiert extrêmement plus d’énergie que de réagir inconsciemment. Alors l’inconscient trie et sélectionne les informations les plus importantes à faire remonter au conscient. Souvent ce sont des situations nouvelles, inédites, pour lesquelles il n’a pas de point de comparaison.

Le revers de la médaille, c’est qu’il peut y avoir des conflits internes entre ce que nous désirons consciemment et l’automatisme inconscient mis en place au cours de notre vie.

A nouveau, nous avons de quoi nous rassurer car la nature est bien faite et c’est un modèle qui fonctionne dans la plupart des cas. Vous comprenez maintenant pourquoi même si ses intentions sont toujours bonnes, il arrive parfois que les moyens que l’inconscient mette en œuvre posent problème ?

L’hypnothérapie, est un moyen de se reconnecter à ses ressources inconscientes, loin du cadre rationnel de la vie de tous les jours, pour surmonter une difficulté.

 

J’ai entendu parler d’Hypnose Ericksonienne et d’Hypnose Humaniste, mais quelle est la différence ?

 

Tout d’abord, à moins que vous en fassiez la demande, c’est le thérapeute qui s’orientera plutôt vers une méthode ou l’autre en fonction du problème posé, de son intuition et de ses connaissances.

En Hypnose Ericksonienne : le thérapeute « endort » votre partie consciente et fait des suggestions thérapeutiques à votre inconscient qui choisit de les suivre ou non pour guérir. L’Hypnose Ericksonienne est la forme la plus couramment répandue aujourd’hui. Si vous avez déjà entendu parler de « dissociation« , c’est bien cet effet que cherche à provoquer l’Hypnose Ericksonienne.

En Hypnose Humaniste : le thérapeute « réveille » votre conscient en vous aidant à lui faire prendre de plus en plus de place, c’est vous qui faites les transformations en pleine conscience. En Hypnose Humaniste le thérapeute est comme un guide de haute montagne. Il connaît très bien les chemins à emprunter, les zones dangereuses et les raccourcis, mais il ne peut pas monter à votre place, simplement vous expliquer par où passer… On parle d’état non plus « dissocié » mais « associé« .

 

differences hypnose ericksonienne humaniste hypnothérapeute séance hypnose montpellier paris 15

 

Comme l’explique son créateur Olivier Lockert :

La philosophie de l’Hypnose Humaniste tend à considérer notre état ordinaire comme un état d’hypnose duquel il faut se réveiller, pris dans le flot des suggestions de notre entourage, de la société et de nos propres autosuggestions souvent négatives. Eh bien en réveillant les gens à eux-mêmes, ils quittent leur état habituel et on peut obtenir l’ensemble des phénomènes hypnotiques, mais en conscience.

Olivier Lockert

Créateur de l'Hypnose Humaniste, Fondateur IFHE

Pour plus de détails, je vous invite à consulter le site www.hypnose-humaniste.com.

 

Idées reçues sur l’Hypnose

 

« Je ne suis pas hypnotisable »

 

Et vous avez raison, car sachez bien que personne ne pourra vous forcer à entrer en transe si vous ne le décidez pas !

Par contre si vous vous laissez aller à entrer en transe le temps d’une séance d’hypnose par exemple, tranquillisez-vous… Tout le monde a cette capacité même si l’apprentissage peut être plus long pour certaines personnes que pour d’autres. Avoir une bouche ne suffit pas à parler, il faut encore apprendre le langage !

 

« On va me faire faire quelque chose que je ne veux pas »

 

Sous hypnose ne veut pas dire être complètement inconscient. Il y aura toujours une part de vous qui va veiller à refuser ce qui n’est pas en accord avec vos principes. D’autre part, un hypnothérapeute de confiance et à l’écoute veillera à toujours respecter vos attentes et vos choix.

 

« Je vais dormir en hypnose ? »

 

Non, vous n’allez pas dormir. D’une part le ressenti est différent, d’autre part de nombreuses études scientifiques ont démontré que l’activité cérébrale en état d’hypnose n’était pas celle du sommeil. Par contre le temps passé en hypnose peut aussi être un temps de pause très régénérateur. Si vous avez déjà entendu parler de Bertrand Piccard, vous savez peut-être qu’il a effectué un tour du monde en avion solaire de 5 jours et 5 jours sans dormir. Il explique avoir utilisé l’autohypnose, afin que son corps puisse récupérer tout en restant mentalement vigilant aux appareils à bord (3).

D’ailleurs certaines séances se font debout ! Remettre le corps en mouvement peut dans bien des cas faciliter la thérapie.

 

 « Il faut être dans un état somnambulique comme à la télé pour que ça marche ? »

 

A vrai dire, impossible pour un hypnothérapeute de savoir à l’avance si la transe doit être légère, moyenne ou profonde pour fonctionner sur un problème donné. En fait quand la personne est bien accompagnée, l’inconscient va de lui-même à la profondeur la plus appropriée, et les cas de transes très profondes sont assez rares.

 

« L’hypnose c’est de la manipulation ! »

 

Oui, mais soyons plus précis ! Si l’on revient à l’origine latine de ce mot, « manipuler » signifiait simplement « conduire par la main » avant de prendre sa connotation courante plus négative.

Avez-vous déjà dit à un ami qui ne se sentait pas bien « C’est pas important, ne te tracasse pas » ? He bien voilà une belle manipulation en bonne et due forme ! Sauf que… quand le conscient comprend la négation, l’inconscient qui lui ne la comprend pas a déjà réagi… Le message qui sera reçu inconsciemment sera donc « c’est important, tracasse toi ». Alors je ne vous parle même pas de l’infirmière qui arrive aiguille à la main et dit « Ca ne fera pas mal » !

En Hypnose Ericksonienne, le thérapeute maîtrise ces techniques, et les utilise à des fins positives et bienveillantes pour vous conduire vers une solution. Et puis d’ailleurs, quand vous entrez dans le cabinet de votre kinésithérapeute, vous ne lui dites pas « Par contre, ne me manipulez pas ! ». A l’inverse, en Hypnose Humaniste, le thérapeute n’utilise pas de techniques de manipulation, rien n’est fait à l’insu de la personne. Le thérapeute vous guide à vous manipuler vous-même.

 

Références

  • (1) Le monde : « Le cerveau et ses automatismes », 2013
  • (2) Alfred A. Barrios, Ph D. Américan Health Magazine « PSYCHOTHERAPY: THEORY, RESEARCH AND PRACTICE HYPNOTHERAPY: A REAPPRAISAL », 1970
  • (3) Bertrand Picard « L’AUTOHYPNOSE: ASSURER L’ENDURANCE DU PILOTE »
  • (4) Olivier Lockert « HYPNOSE – Evolution Humaine Qualité de Vie et Santé », éditions IFHE (3ème), p53

 

 

Pin It on Pinterest

Share This