L’Hypnose contre le stress, est-ce vraiment efficace ?

 

L'essentiel

Retrouvez les points essentiels de l’article sur l’Hypnose contre le stress en bas de page !

Introduction

 

Apprendre à gérer son stress est un sujet qui intéresse beaucoup de gens. Que ce soit pour mieux appréhender un évènement ponctuel dans la vie personnelle et au travail (examen, concours etc), ou simplement pour améliorer sa vie quotidienne, la réduction du stress est une préoccupation que je retrouve très souvent en séance. Dans cet article, nous allons donc étudier le stress sous toutes ses formes. Quelle est sa fonction initiale ? Comment se manifeste-t-il d’un point de vue biologique ? Quels sont les risques à long terme ? Et enfin comment l’Hypnose contre le stress peut-elle amener des bénéfices à court et à long terme. Je vous livrerais aussi quelques astuces pratiques pour le prévenir!

Attachez vos ceintures, c’est parti !

 

Le stress, c’est quoi ?

 

La vie n’était qu’un long fleuve tranquille… jusqu’à ce qu’aux alentours de 1920 Hans Selye invente le stress ! Dommage hein ?

Alors bien sûr, Hans Selye a uniquement mis en évidence certains facteurs du stress qui étaient présents depuis bien longtemps. Mais à l’échelle humaine vous conviendrez que c’est une découverte très (très) récente.

En fait, le stress est un mécanisme indispensable à notre survie. Sans lui nous n’aurions pas pu échapper aux dangers de notre environnement. Pour nos ancêtres par exemple, il était vital de pouvoir s’enfuir à la vue d’une bête sauvage. Aujourd’hui, les déclencheurs ne sont évidemment plus les mêmes, mais notre organisme a hérité de la même manière d’y réagir ! Ce fonctionnement prend racine dans la partie la plus primitive de notre cerveau : le cerveau reptilien.

 

Les réactions face au stress

 

En situation de stress, le corps entier se mobilise et se prépare alors à une dépense d’énergie immédiate. Une fois cette tension créée, il y a trois manières instinctives d’y réagir :

Stress fuite combat inhibition hypnothérapeute séance hypnose paris 15

1 – La fuite : Stratégie d’évitement, que ce soit envers une personne ou une situation. De nos jours, l’équivalent d’échapper à un prédateur en courant serait peut-être d’éviter une conversation, de déménager, de quitter son emploi etc.

2 – Le combat : Stratégie d’affrontement qui peut être physique ou verbale. C’est une sorte d’agressivité défensive lorsque quelqu’un se met en colère dans une conversation, ou un moteur pour une compétition sportive par exemple. 

3 – L’inhibition : Stratégie d’immobilité. Lorsqu’on ne peut ni fuir ni se battre pour se sauver d’un prédateur, la meilleure chance de survie a été de se figer pour ne pas attirer l’attention. Des exemples seraient : un petit oiseau qui joue le mort pour s’échapper dès que possible, un lapin pris dans les phares, ou chez l’Homme une passivité ou une dépression.

Le neurobiologiste Henri Laborit expose dans son livre « L’éloge de la fuite » une expérience particulièrement révélatrice. Son objectif était de comparer l’impact sur l’organisme des réactions au stress de fuite, combat et d’inhibition. Pour se faire, un rat est placé dans une cage dont la moitié du sol est électrifié et une sirène retentit avant chaque choc. Dans le premier scénario, il existe une porte pour qu’il se réfugie vers la moitié sans électricité. Dans le second scénario, la porte est fermée et le rat ne peut pas fuir. Dans le troisième scénario, deux rats sont placés dans la cage. La porte est fermée donc ils ne peuvent pas fuir, mais ils peuvent se battre.

rats stress Laborit hypnothérapeute séance hypnose paris 15

illustration fondation-april.org

 

  1. Cas 1 : après avoir fait l’apprentissage du lien entre l’alarme et l’électricité, le rat choisit de fuir et conserve son équilibre biologique.
  2. Cas 2 : le rat est enfermé sans solution, quelle que soit son action, elle sera inutile. Il développe un comportement d’inhibition qui va aggraver son état de santé.
  3. Cas 3 : aucun des deux rats ne peut fuir. Ils commencent à se battre lorsque le sol est électrifié.

La constatation importante de cette expérience : les rats qui ont eu la possibilité d’agir (fuite et combat) n’ont pas dépéri comme le rat isolé. On aurait pu s’attendre à trouver les mêmes dommages pour tous les rats ayant subi les décharges électriques… Mais non, ceux qui ont pu se battre ont en quelque sorte compensé les effets négatifs du stress. Laborit conclue donc que l’inhibition est plus dommageable pour les fonctions biologiques que l’action. Alors comment faire le parallèle avec nos comportements humains et leurs conséquences sur notre santé ? Tout d’abord, le meilleur moyen de gérer le stress serait donc d’agir, physiquement ou mentalement. Une émotion forte qui ne serait pas exprimée pourrait donc finir par être ressassée et prolonger un état négatif encore davantage. Nous approfondirons en fin d’article comment l’Hypnose contre le stress peut aussi passer par la libération d’émotions non exprimées.

 

Biologie du stress

 

Le vrai danger du stress, c’est quand il dure. Le corps perd petit à petit sa capacité à s’autoréguler. On retient généralement trois phases successives, l’alarme, la résistance et l’épuisement.

 

phases stress hypnothérapeute séance hypnose paris 15

1 – L’alarme

 

Le stress peut être vu comme une alerte interne qui avertit qu’un changement ou une action est nécessaire pour que l’organisme retrouve son équilibre. C’est ce qu’on appelle l’homéostasie. Durant toute la phase d’alerte, deux systèmes nerveux antagonistes sont sollicités :

 

  • Le système nerveux sympathique
  • Le système nerveux parasympathique
sympathique parasympathique hypnothérapeute séance hypnose paris 15

Le système parasympathique

 

Lorsque le système parasympathique domine, c’est pour ralentir toutes les fonctions qui ont été excitées par le système sympathique et revenir à un état d’équilibre. Il maintient l’organisme en bonnes conditions sur la durée (digestion, croissance…). C’est ce système qui est d’ailleurs sollicité en état d’hypnose.

Le système sympathique

 

Lorsqu’il s’agira de prendre la fuite ou de se battre, c’est le système sympathique qui va dominer. Toute la chimie interne du corps se prépare au mieux à l’action. Les fonctions utiles sont amplifiées et les fonctions superflues comme la digestion sont inhibées. Cet état est caractérisé par la production de forts niveaux d’adrénaline. Le cœur et les poumons sont mieux irrigués et les muscles s’activent.

Lorsque l’alternance entre ces deux systèmes est trop fréquemment stimulée, on constate une dérégulation. De manière générale, cette phase se caractérise par une fatigue inexpliquée, peu d’enthousiasme ou une insatisfaction générale.

 

2 – La résistance

 

Le système hormonal prend la relève du système nerveux et sécrète le cortisol, l’hormone du stress bien connue. Son rôle est de favoriser la récupération rapide d’énergie en transformant les réserves de graisses en sucres. C’est durant cette phase que le corps favorise le stockage des graisses pour pallier le stress fréquent. Voilà qui explique pourquoi le stress peut faire prendre du poids !

Cette phase maintient la vigilance mais protège l’organisme d’une surchauffe. Elle est souvent caractérisée par des angoisses, des peurs, de la fatigue ou une perte de motivation.

 

3 – L’épuisement

 

Lorsque les situations de stress se prolongent durant plusieurs mois, on parle de stress chronique. L’organisme ne peut plus répondre de façon adaptée. La production d’hormones et la résistance physique diminuent. Le système immunitaire devient aussi de moins en moins performant et le risque de tomber plus souvent malade augmente.  Dans les cas extrêmes, le stress peut provoquer de l’hypertension, des ulcères,  dépression et burn-out, des maladies de peau et encore beaucoup d’autres types de somatisations. A ce sujet François Lesperance, docteur en psychiatrie disait :

 

Quand la tête ne veut pas entendre, le corps crie.

François Lesperance

Psychiatre

 

 

Alors le stress, ami ou ennemi ?

 

Comme beaucoup de choses dans la vie, le stress devient un problème lorsqu’il y a excès. Dans le domaine du sport par exemple, il peut être un atout particulièrement efficace. Les travaux du psychologue Yuri Hanin ont même mis en évidence une « zone optimale » qui permet d’atteindre de meilleures performances.

Performance stress hypnothérapeute séance hypnose paris 15

Notez qu’à partir du point culminant de la courbe va se créer un écart entre la performance espérée et la performance réelle. Savoir identifier ce point de bascule est indispensable pour ne pas passer aux stades de résistance et d’épuisement. C’est souvent le manque d’attention envers les signes avant-coureurs de fatigue qui mène aux complications.

Les séances relatives aux sportifs, artistes ou étudiants ne viseront donc pas à utiliser l’Hypnose contre le stress, mais plutôt à favoriser l’atteinte de cette zone optimale.

Sommes-nous tous égaux face au stress ?

 

On constate bien dans notre vie de tous les jours que les réponses individuelles au stress sont variables d’un individu à l’autre, alors pourquoi ?

 

Le stress dans les gènes ?

 

Pour répondre à cette question des chercheurs ont commencé par étudier l’héritabilité des niveaux de cortisol (hormone du stress) chez les rongeurs. En effectuant des croisements successifs des animaux présentant les plus forts taux, ils ont démontré que la réponse biologique au stress pouvait être transmise à leur descendance (1). D’autres études portant sur de vrais jumeaux ayant grandi séparément ont également permis de confirmer ces résultats chez l’Homme (2). Il existerait donc une prédisposition génétique.

Cependant les gènes ne sont pas les seuls acteurs ! En fait, il existe un ensemble de facteurs liés à l’environnement qui vont influer sur l’expression de ces gènes. Le domaine de recherche qui les étudie s’appelle l’épigénétique (i.e. « au-dessus » de la génétique). Saviez-vous par exemple que chez la tortue, c’est la température qui va définir si l’embryon contenu dans l’œuf deviendra un mâle ou une  femelle ? He oui, posséder des gènes ne signifie donc pas qu’ils vont s’exprimer pour autant !

 

Epigénétique et histoire de vie

 

Lorsqu’on parle de facteurs épigénétiques, on fait référence à tout ce qui peut influencer l’expression de l’ADN au sein de la cellule. Ces éléments activent ou inhibent certaines parties du code génétique. Pour ceux d’entre vous qui ont connu les cassettes, imaginez que vous posiez du scotch sur certaines parties de la bande. L’information est toujours là, mais la tête de lecture ne peut plus y accéder !

 

épigenetique stress hypnothérapeute séance hypnose paris 15

 

Ces caractéristiques peuvent être transmises soit par les parents, soit par l’environnement et le comportement. En d’autres termes, les expériences de vie peuvent laisser des traces physiques et observables dans l’organisme. Certains ont aussi nommé ce phénomène « mémoire cellulaire ». Aujourd’hui nous savons par exemple qu’une exposition au stress chez l’enfant a une influence sur son développement physiologique en tant qu’adulte (3). Comme nous le verrons plus loin dans cet article, tout un pan de la thérapie via l’Hypnose s’est développé autour de ce thème. Vous pourrez le rencontrer sous les termes, transgénérationnel, mémoire cellulaire ou encore constellations familiales par exemple.

Des études ont également prouvé qu’on pouvait retrouver ces marqueurs sur les deux générations suivantes. Donc les effets d’un traumatisme durant l’enfance d’une personne pourrait encore être observables chez ses petits enfants (4).

L’image ci-dessous représente de manière très schématique les principales causes d’influence sur le stress au cours de la vie.

 

facteurs stress vie stress hypnothérapeute séance hypnose paris 15

 

Les facteurs génétiques et épigénétiques représentent en quelque sorte les cartes qui nous ont été distribuées. Certaines de ces cartes sont fixes (génétiques) mais d’autres sont réversibles (épigénétiques). L’INSERM considère que ces changements peuvent survenir au travers de médicaments, par l’alimentation, l’exercice physique et la prise en charge psychologique. L’Hypnose fait donc partie des outils permettant de traiter de manière ciblée les troubles transgénérationnels. Alors même si ces facteurs prédisposent, ils ne prédestinent pas de notre sensibilité pour autant.

En fait, notre appréciation repose majoritairement sur nos croyances. Saviez-vous par exemple que les survivants d’une inondation ont montré moins de réactions anxieuses lorsqu’ils se sont trouvés exposés à une inondation pour la seconde fois (5)? C’est donc que la perception joue un rôle prépondérant dans l’évaluation d’une menace. D’ailleurs, l’Hypnose peut également être utilisé à des fins de désensibilisation.

 

Le stress, avant tout une affaire de perception

 

L’INSERM en 2011 a conclu que : « Physique ou psychique, seule l’évaluation par le sujet et son système nerveux donnera à la menace potentielle le statut de stresseur ». Pour le médecin et chercheur Jacques Fradin, 90% des situations ressenties comme stressantes, ne sont pas provoquées par des causes externes réelles, mais par notre propre appréciation personnelle. Voici ci-dessous l’échelle de stress de Holmes et Rahe communément admise, pour laquelle 0 correspond au stress minimal et 100 au stress maximal.

 

stress holmes rahe hypnothérapeute séance hypnose paris 15

illustration fondation-april.org

 

Êtes-vous surpris de ne pas retrouver « attaque par une bête sauvage » en haut de cette liste ? Évidemment, le stress moderne a bien perdu de sa fonction défensive initiale. Il reflète davantage notre manière de faire et de penser qu’une menace extérieure. 

Lorsque que le sentiment de perte de contrôle s’amplifie, le stress devient de l’anxiété, puis de l’angoisse et les cas les plus aiguës, une crise de panique.

 

stress panique hypnothérapeute séance hypnose paris 15

 

 

Principaux leviers de l’hypnothérapie

 

Lorsque le stress se manifeste nous expérimentons le résultat d’un processus inconscient. L’état d’hypnose permet d’accéder à ces mécanismes cachés pour les restructurer différemment (pour plus d’information sur le fonctionnement de l’Hypnose rendez-vous sur cette page).

Ceci étant dit, lorsqu’une baignoire fuit, vous commencez par passer la serpillère ou vous colmatez d’abord la brèche… ?

 

Gestion du stress et auto-hypnose

 

Pour certaines personnes, apprendre à gérer les effets du stress grâce à des techniques d’auto-hypnose représentera une solution suffisante pour retrouver l’équilibre. Et ça se comprend car une petite brèche ne causera pas de gros dégâts si l’on s’en occupe. Tous les exercices d’auto-hypnose feront office d’ancrage et permettront à la personne de retrouver un état de détente profonde en toute autonomie. En ce sens, parler d’Hypnose contre le stress, est un parti pris. Aller “contre”, ou à “l’encontre” ne représente qu’un palliatif ou une solution momentanée. Lorsque le problème persiste, il faut orienter la recherche autour des causes.

 

Soigner les causes

 

A mon sens, la plupart des personnes obtiendront un résultat plus profitable en travaillant à identifier et soigner les causes du stress. Il m’est arrivé un jour de crever à vélo et d’avoir à regonfler mon pneu toutes les 5 minutes pour terminer mon trajet… Mais une fois chez moi, il a bien fallu que je cherche le trou pour y mettre une rustine !

Les causes du stress peuvent être conscientes (cf échelle de Holmes et Rahe) ou inconscientes lorsqu’un événement a été refoulé par exemple. En état d’hypnose, on peut remonter le cours de sa vie jusqu’à l’origine d’un problème. Une fois le soucis localisé, l’hypnothérapeute accompagne la personne à remodeler son histoire afin de former une nouvelle expérience plus facile à intégrer.

La bonne nouvelle, c’est que nous avons tous la capacité de changer notre perception d’un événement passé. Cela se produit d’ailleurs inconsciemment chaque fois que nous nous rappelons d’un souvenir. Je reviendrai sur ce concept dans un prochain article sur la mémoire, mais gardez pour l’instant en tête que l’on utilise ce même phénomène, mais en état d’hypnose.

Alors si vous vous dites « Mais c’est de l’imagination, ça ne peut pas fonctionner »… Je répondrai simplement que si l’ « imagination » (l’hypnose n’est pas de l’imagination) peut rendre malade, alors elle a aussi la capacité de soigner !

 

Changer ses croyances

 

Lorsqu’on s’autorise à croire en son imagination, on ouvre la porte à une immense capacité de changement. Changer son rapport à la peur de l’échec, à la confiance en soi, à la culpabilité ou au pardon peut permettre de faire évoluer sa relation au stress. Que ces ressentis prennent racine dans des conditionnements durant l’enfance ou plus tard, il est toujours temps de cultiver les valeurs utiles à un mieux-être. Que ce soit au travers de l’affirmation et le renforcement de soi ou la curiosité, l’Hypnose permet de réactiver des ressources oubliées.

 

Changer sa relation au temps

 

Je constate souvent que les gens qui sont souvent stressé n’habitent que très rarement le présent. D’une part, le présent est excessivement emprunt des mauvaises expérience du passé. Ce type de fonctionnement a tendance à faire perdurer les souffrances davantage. D’autre part, ces personnes ont aussi souvent une tendance à se projeter dans le futur. Sauf que pour ces personnes, le futur est un lieu d’incertitude, d’échecs, de risques et donc générateur de peur et de stress. Et si en travaillant avec l’Hypnose contre le stress, on pouvait utiliser cette capacité naturelle à se projeter mais d’une manière qui soit utile et positive ? Lorsque l’Hypnose aide à décharger la charge émotionnelle du passé, il devient plus facile de colorer le futur de plus belle façon. De plus, toutes les disciplines qui exigent un fort ancrage dans le corps et le présent comme le sport, la musique, le yoga ou la méditation peuvent apporter des bénéfices indéniables.

 

Relaxation

 

Enfin, l’état d’hypnose (transe) est propice à la relaxation car il sollicite le système parasympathique, celui du repos et de la récupération. C’est pour cette raison qu’on ressort souvent destressé d’une séance d’Hypnose. Donc par essence, une séance d’Hypnose permet de réduire le niveau de stress, quelque soit le sujet travaillé. L’Hypnose peut également aider à favoriser l’endormissement ou simplement être une parenthèse de ressourcement le temps de retrouver un équilibre stable.

Je terminerai cet article par un lien Youtube qui sera utile à ceux qui cherchent un moyen de réduire leur stress dès à présent. C’est un exercice de respiration simple qui permet de réguler le rythme cardiaque. La pratique régulière (3x5min/jour) de cet exercice apporte en quelques semaines de nombreux bénéfices, notamment en terme de réduction du stress. Pour plus d’informations tapez  « Cohérence Cardiaque » dans votre moteur de recherche.

 

 

Par où commencer ?

 

Vous pouvez bien entendu prendre rendez-vous ici. Même si un mp3 sur YouTube ne pourra jamais égaler un accompagnement personnalisé, certains des avis dans les commentaires peuvent être un bon indicateur de la qualité des résultats. Je débuterai moi aussi des enregistrements mp3 que je proposerai gratuitement sur ma chaine YouTube d’ici quelques mois sur le sujet de l’Hypnose contre le stress et du sommeil. N’hésitez pas à poster un commentaire si vous avez déjà eu recours à un accompagnement qui a fonctionné ou non, ou simplement pour me dire si vous avez trouvé cet article intéressant ! Avez-vous appris des choses utiles ? Avez-vous des questions ?

Retrouvez aussi les prochains articles en rejoignant la page Facebook avec les boutons ci-dessous.

 

En attendant, prenez soin de vous !

L'essentiel

 

  • Le stress est une alerte interne qui avertit qu’un changement est nécessaire pour que l’organisme retrouve son équilibre.
  • Lorsqu’il n’est pas possible de fuir ou d’agir en situation de stress, l’immobilisation aggrave l’état de santé.
  • Le stress prolongé peut donner lieu à des angoisses, crises de panique, peurs, fatigues, troubles de la peau ou du sommeil, ulcères, dépression…
  • Lorsque le stress est bien géré il peut améliorer les performances physiques et psychologiques.
  • Certains facteurs de stress sont héréditaires et l’organisme garde les traces de traumatismes en mémoire (mémoire cellulaire).
  • Hérédité ne signifie pas fatalité, la thérapie permet de gérer le stress et d’en soigner les blessures.
  • Le stress est uniquement lié à la manière de percevoir une situation dans 90% des cas.
  • Le stress est le résultat d’un processus inconscient et l’Hypnose permet d’en modifier certains paramètres pour changer.
  • L’état d’hypnose est un état de relaxation profonde qui permet de réduire considérablement le stress.

 

 

Quelques liens utiles

 

 

Références

 

Newsletter Graines d'Hypnose

Newsletter Graines d'Hypnose

Actualité des articles du blog, évènements physique et virtuels, vidéos youtube etc.

Inscription réalisée avec succès !

Pin It on Pinterest

Share This