Doctolib hypnothérapeute : La fin du référencement des praticiens en médecines alternatives

 

« Doctolib hypnothérapeute » : la recherche qui va changer… Doctolib, une plateforme en ligne de prise de rendez-vous médicaux, a depuis peu changé sa politique de référencement de praticiens. Jusqu’à présent, tous les praticiens de médecines alternatives étaient logés à la même enseigne que les praticiens des domaines réglementés : médecins, kinésithérapeutes, infirmiers, psychologues, psychiatres etc. Cependant, à compter de fin Avril 2023, tous les praticiens de médecines douces ne disposant pas de numéro Adeli ou RPPS seront retirés de la plateforme. Mais cette nouvelle mesure n’impactera pas que les 5700 collaborateurs concernés…

 

Quelle est la raison de ce revirement ?

 

Officiellement, et selon Doctolib, cette décision a été prise pour des raisons de conformité réglementaire. Car ces professionnels ne sont pas reconnus par les autorités sanitaires. Et pourtant, la législation n’a pas évolué d’un iota sur ce sujet depuis la création de Doctolib en 2013. Sachez qu’en France, l’hypnothérapie et certaines pratiques de médecines alternatives ne sont pas encore reconnues par l’ordre des médecins ni la sécurité sociale. De plus, certains journaux ont également fait état d’abus avérés sur la plateforme. Lorsque vous vous inscrivez sur Doctolib, vous avez 15 jours pour finaliser votre inscription et transmettre vos diplômes. Et il semblerait que certaines personnes aient exploité cette faille en se faisant passer pour des psychologues certifiés pendant ce laps de temps.

Mais vous rappelez vous de la controverse de Septembre 2022 entre Doctolib et Irene Grosjean ? Vue d’un mauvais œil par certains, elle fût la cible d’une polémique qui se termina en un retrait pur et simple de tous ses disciples naturopathes de la plateforme. Mais est-ce cette histoire qui a mit le feu aux poudres et poussé Doctolib à étendre ces sanctions au reste des pratiques telles que la sophrologie ou l’hypnothérapie ?

 

Qu’est-ce que cela signifie ?

 

Il faut comprendre que ce ne sont pas les pratiques qui sont exclues de la plateforme mais les praticiens. Car un patient aura toujours la possibilité de faire une recherche comme « Doctolib hypnothérapeute ». Par contre, le résultat de cette recherche ne renverra plus que vers des professionnels cumulant d’autres activités. Il y a à mes yeux trois problèmes à cette situation.

 

Manque de clarté pour les patients (Problème 1)

 

Du jour au lendemain, 5700 profils vont disparaître des recherches « hypnothérapeute montpellier », « Doctolib hypnothérapeute » ou encore « naturopathe paris » sans que les patients aient été avertis. Vous pourriez d’ailleurs même être surpris de ne plus trouver votre praticien habituel et vous diriger vers quelqu’un d’autre. Ce qui a fait une des grandes forces de Doctolib a été de fédérer tant de thérapeutes. Mais désormais vous n’aurez plus qu’à choisir parmi un panel de personnes beaucoup plus restreint.

 

La fin des spécialistes (Problème 2)

 

En effet, pour continuer de figurer sur le moteur de recherche, il faut maintenant disposer d’un numéro Adeli ou RPPS. Ces numéros n’étant délivrés qu’aux pratiques règlementées, vous ne retrouverez plus de spécialistes n’exerçant que leur discipline. Il y a évidemment des raisons légitimes à vouloir consulter un psychiatre ou un psychologue ayant plusieurs casquettes. Par contre, pensez-vous qu’un médecin pratiquant l’Hypnose occasionnellement sera aussi compétent en Hypnose qu’un hypnothérapeute spécialisé se dédiant exclusivement à cette pratique ? Et à nouveau, côté patient, difficile de s’en rendre compte quand la recherche « doctolib hypnothérapeute » continuera à afficher une liste de résultats correspondant.

 

Un éclatement de l’offre (Problème 3)

 

Depuis la fin de prise en charge des hypnothérapeutes, sophrologues, naturopathes et autres spécialistes en médecines alternatives, des offres concurrentes à Doctolib naissent chaque jour. Mais se passer d’annuaires en médecines douces étant difficile pour les praticiens, vous aurez désormais à les dénicher tantôt sur une plateforme, et tantôt sur une autre. Alors en attendant qu’une nouvelle référence dans le domaine des médecines non conventionnelles soit démocratisée, vous allez devoir repasser par la bonne vieille recherche Google interminable…

 

Le mot de la fin de l’article Doctolib hypnothérapeute

 

En conclusion, je vois difficilement comment cette décision pourrait mener à une amélioration quant à la prise en charge des patients, ou à la visibilité des hypnotiseurs. Et avec un Doctolib tellement entré dans les mœurs et les institutions, pas sûr qu’un concurrent sérieux ne le détrône de sitôt. En revanche si vous voulez vous éviter de taper « doctolib hypnothérapeute », vous pouvez prendre rendez-vous ici, ou demander un entretien préalable de 15min gratuit. N’hésitez pas à faire un tour sur d’autres articles : bienfaits de l’hypnose à distance, 5 conseils pour réussir une séance d’hypnose en ligne. Ou peut-être souhaitez vous découvrir mes autres pratiques :  hypnothérapeute Humaniste Montpellier.

A bientôt.

Adil Sermouh - Graines d'Hypnose Montpellier
L’auteur : Adil Sermouh – Graines d’Hypnose Montpellier

Adil Sermouh – Hypnothérapeute Montpellier et Hypnothérapeute en ligne
Maitre praticien en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Humaniste et PNL
Auteur du blog Graines d’Hypnose

Newsletter Graines d'Hypnose Montpellier

Newsletter Graines d'Hypnose Montpellier

Actualité des articles du blog, évènements physique et virtuels, vidéos youtube etc.

Inscription réalisée avec succès !